Ls Dévotes Conte

               Les Dévotes

                    Conte

A la campagne, on s’amuse de tout ;

A nos mulets l’avoine on porte.

Allons-y par là, c’est au bout.

Les prudes voient de la porte

Que ces mulets indécemment

Témoignent leur contentement.

Elles ont des œillades fines.

Ma chère, sortons promptement,

Ces drôles-ci nous font des mines.

Numéro
$8035


Année
1738

Description

9 vers


Références

Clairambault, F.Fr.12708, p.403 - Maurepas, F.Fr.12635, p.204

Mots Clefs
Dévotes et prudes, conte