Sans titre

Le Roi, cette campagne ici,

Laisse là les jeux de Cythère

Il veut aller à l’ennemi.

Le Roi, cette campagne ici,

Il quitte la Meute et Choisy

Pour dérouiller son cimetere

Le Roi cette campagne ici

Laisse là les jeux de Cythère.

 

La Tournelle, que dites-vous

D’une si tardive entreprise ?

A trente-quatre ans, entre nous,

La Tournelle, que dites-vous ?

Je dis que ces projet sont fous,

Je dis que c’est une sottise.

LaTournelle, que dites-vous

D’une si tardive entreprise ?

 

On dit que Monsieur d’Argenson

Prend Louis pour pensionnaire,

Mais Louis, Quinzième du nom,

On dit que Monsieur d’Argenson

Rognera sur la pension

De quoi faire meilleure chère.

On dit que Monsieur d’Argenson

Prend Louis pour pensionnaire.

 

Quatre cent mille francs par mois,

La pension est fort honnête

Mais s’il la retranche à son choix

Quatre cent mille francs par mois

Ne suffiront, comme je crois,

Mais c’est dont peu je m’inquièete

Quatre cent mille francs par moi,

La pension est fort honnête1.

  • 1. Cette chanson a été faite sur les bruits qui courent que Louis XV fera la campagne en Flandres pendant laquelle M. d’Argenson doit le défrayer, moyennant quatre cent mille livres par mois.

Numéro
$6609


Année
1747

Sur l'air de ...
Triolets (Castries)

Description

4 x 8


Références

Mazarine Castries 3988, p.360-61

Mots Clefs
Louis XV participe à la prochaine campagne. Financement assuré