Parodie

Parodie
Ainsi donc vous réunissez
Tous les talents des filles de Cythère
Tout à tour vous nous paraissez
Catin, comédienne1, adultère
Luxurieux trésor d’un inconstant mortel2,
Un règne si brillant ne peut être éternel.
Profitez du présent,quelques lubriques fêtes
Annonceront bientôt le départ de Louis
Il peut trouver d’autres laïs.
Il les prendra, ce sont là ses conquêtes.

  • 1. Mme de Pompadour avait beaucoup de talent pour le théâtre. Elle jouait souvent la comédie et l’opéra devant le Roi qui avait fait construire sur l’escalier des ambassadeurs un théâtre qui se posait et démontait en 24 heures. (M.)
  • 2. Mme de Pompadour en avait fait la conquête aux fêtes que la ville de Paris donna pour le mariage de la Dauphine. (M.)

Numéro
$4913


Année
1748

Description

Dizain

Notes

Parodie d'un poème de Voltaire ($1067)


Références

Arsenal 3128, f°343r

Mots Clefs
Louis XIV, Pompadour, Voltaire, Parodie