Épigramme

Louis, près de mourir, sachant qu’un ravisseur
Ne peut jamais prétendre à l’éternel bonheur
Et tenant dans ses mains tout le bien de la France
Dont il a si longtemps dévoré la substance,
Commençant d’avoir peur,
Fit appeler son confesseur,
Qui, comme on sait, était jésuite.
Voici ce qu’il lui répondit :
« Vous n’avez qu’à faire un édit
Qui dira que vous êtes quitte1. »

  • 1. Les conseils donnés par le P. Le Tellier à Louis XIV, en matière de finances, ne valaient guère mieux que celui qui lui est attribué par cette épigramme. Lorsqu’il fut question d’établir l’impôt du dixième, Louis XIV incertain consulta son confesseur sur la légalité de cette mesure ; il lui fut nettement répondu « que tous les biens de ses sujets étaient à lui en propre, et que, quand il les prenait, il ne prenait que ce qui lui appartenait. Cette décision, ajoute Saint‑Simon, mit le roi fort au large, lui ôta tous ses scrupules, et lui rendit le calme et la tranquillité qu’il avait perdus. » (R)

Numéro
$0029


Année
1715

Description

Dixain irrégulier

Notes

 Ci-gît 1050 - On n’avait pas attendu qu’il fût déposé à Saint-Denis pour insulter à ses cendres. Ce même peuple qui, en 1686, avait demandé au Ciel avec larmes la guérison de son roi malade, alla voir son convoi funèbre avec des dispositions bien différentes. On fut obligé de soustraire ce convoi aux sarcasmes des curieux, et on le fit passer à travers les champs et par des routes inconnues, d’Argenson ayant écrit qu’il y avait tout à craindre d’un peuple livré à des réjouissances aussi scandaleuses. « J’ai vu, dt Voltaire, de petites tentes dressées sur le chemin de Saint-Denis. On y buvait, on y chantait, on riait. Les sentiments des citoyens de Paris avaient passé jusqu’à la populace. Le jésuite Le Tellier était la principale cause de cette joie universelle. » Le même historien avait entendu plusieurs spectateurs dire qu’il fallait mettre le feu aux maisons des Jésuites avec les flambeaux qui éclairaient la pompe funèbre. (Sautreau).

 


Références

Raunié, I,53-54 - F.Fr.15234, f°21r - BHVP, MS 551, p.174 - Sautreau, III,467

Mots Clefs
Louis XIV, jansénisme