Épigramme

Ce monarque fameux, adoré dans Versailles1,
Fut l’auteur innocent de nos calamités,
Il chérissait son peuple, il estimait Noailles,
Cependant il les a tous deux persécutés.
Plus grand par sa vertu que par son diadème,
Il eût été parfait s’il eût vu par lui-même.
Sa mort de tout Paris fut l’unique entretien2.
Gémissant des malheurs où la France est réduite,
Il est mort, ce monarque, en héros, en chrétien,
Quoique entre les bras d’un jésuite.

 

  • 1. Ce roi dont les exploits ont été si vantés / Aujourd'hui sans flatteurs exposé dans Versailles / Fut l'auteur innocent de nos calamités / Il chérissait son peuple, il estimait Noailles / Qu'il a tous deux persécutés (Marais)
  • 2. Sa mort de l'univers est l'unique entretien (Sautreau)

Numéro
$0025


Année
1715

Description

Dixain

Notes

 Ci-gît 1076


Références

Raunié, I,52 - Clairambault, F.Fr. 12695, p.679 -Maurepas, F.Fr.12628, p.104 -  F.Fr.12796, 24r - F.Fr.12800, p.83 - F.Fr.15234, f°25r - Arsenal 2937, f°114 - Arsenal 3128, f°107r - BHVP, MS 551, p.229 - Lyon BM, MS1674, f°92r - Marais, I, 53 - Sautreau, III,470 - La Place, Recueil d’épitaphes, t.II, p.320

 

Mots Clefs
Louis XIV, jansénisme, jésuites