Épitaphe

Ci-gît le roi des maltôtiers,
Le partisan des usuriers,
L’esclave d’une indigne femme,
L’ennemi juré de la paix.
Ne priez point Dieu pour son âme :
Un tel monstre n’en eût jamais.

 

Deux versions divergentes:
Ci-gît le père des maltôtiers,
Le protecteur des usuriers,
Le vil esclave d’une femme,
L’ennemi juré de la paix,
Ne priez point Dieu pour son âme
Car le bougre n’en eut jamais. (F.Fr.13655)


Ci-gît le roi des maltôtiers,
Leprotecteur des usuriers,
Le lâche esclave d’une femme,
Ne priez point Dieu pour son âme (Sautreau)

 

Numéro
$0052


Année
1715 (Castries)

Sur l'air de ...
Pendus (Castries)

Description

Sixain

Notes

Ci-gît 1002


Références

Raunié, I,61 - Clairambault, F.Fr.12695, p.715 -  Maurepas, F.Fr.12628, p.143 - F.Fr.12500, p.384 - F.Fr.13655, p.77 - BHVP, MS 580, f°72r - Mazarine Castries 3981, p.308 - Lyon BM, MS1674, f°85v - Sautreau, III,471

Mots Clefs
Louis XIV, ci-gît, impôts, finances