Sur les maris

Sur les maris
Ma foi, l'on a beau dire :
Le bois manque à Paris.
Ce discours me fait rire,
Puisque tous nos maris
En ont provision sur leurs têtes chenues,
Et je suis assurée,
L'été,
Que s'ils paraissaient,
L'on irait
A l'ombre dans les rues.

Numéro
$0239


Année
1717

Sur l'air de ...
Branle des fêtes de cour

Description

10 vers


Références

Raunié, II,280 - Clairambault, F.Fr.12696, p.111 -  Maurepas, F.Fr.12628, p.340

Mots Clefs
Littérature, gaillard, cocuage, maris