Le triomphe des avocats

       Le triomphe des avocats

Enfin, malgré l’adresse et le noir artifice

Des fiers soutiens du Vatican,

En dépit d’Astaroth et de Léviathan,

Nous verrons désormais triompher la justice.

L’hypocrite Société

Avait vainement projeté

De perdre les suppôts de la cause publique.

Sa froide éloquence n’a pu

Prévenir l’arrêt authentique

Dont le Conseil décore aujourd’hui la vertu.

Zélés partisans de la France,

Votre prince aujourd’hui ne vous méconnaît plus.

Profitez des instants, chassez leurs révérences

Et rendez à jamais leurs efforts superflus.

Le Roi connaît votre innocence.

Dévoilez-lui les esprits captieux

De ces moines ambitieux

Qui n’en veulent qu’à la puissance.

C’est en rompant leurs sinistres projets

Que vous mériterez la gloire

D’être placés au temple de mémoire

Sous le beau nom de fidèles sujets.

Numéro
$7162


Année
1730 septembre

Description

22 vers


Références

Stromates, I,3 - Arsenal 2975, p.170-71

Mots Clefs
Jansénisme, victoire proclamée du parti contre les jésuites