Sans titre

Ton dernier essor poétique1,
Cher Crébillon2, réussira.
Il peut animer la critique,
Mais le prix lui demeurera.
Ton petit rival frénétique,
Sifflé sur la scène tragique,
Comme il le fut à l’Opéra,
Voltaire, en un mot, se pendra3 :
Catastrophe très pathétique
Dont le public t’applaudira.

  • 1. Pour dernier effort poétique (Lille, MS 67)
  • 2. On continue d’accabler Voltaire d’épigrammes. Le Catilina de Crébillon qu’on va jouer, a occasionné les vers suivants, dont j’ignore l’auteur (Raynal).
  • 3. De mâle rage se pendra, / Et son amante lunatique / Derechef s'empoisonnera; / Double événement pathétique / Dont le public te bénira (Choix d'épigrammes)

Numéro
$3865


Année
1749

Auteur
Roy (Pierre-Charles)

Description

Dizain


Références

Lille BM, MS 67, p.64-65 - CLG Raynal, ed. Tourneux, I, 233 - Choix d'épigrammes, p.120

Mots Clefs
Le Catilina de Crébillon loué pour faire pièce à Voltaire