Les Résultats du Système

Les résultats du Système
De Law le nouveau système
Fait renchérir le café1.
Du sucre il en est de même,
Le doux mélange a cessé.
Hélas ! monsieur Law
Nous prive de ce soulas.

On se plaint du prix extrême
Pareillement mis au thé,
Avec un visage blême
Chacun dit, tout contristé :

Du chocolat que j’aime,
Le breuvage est retranché,
On me montre dans Barème
Quel chiffre en fait le marché.

En tout c’est semblable thème,
A l’excès tout est monté ;
Toute l’année est carême,
Tout n'est plus qu’austérité.
Hélas ! monsieur Law
Nous prive de ce soulas.

  • 1. L’abondance fictive de l’argent produite par le système, avait eu pour conséquence d’élever le prix des articles de consommation. « Tout est ici d’un prix excessif écrivait Madame en 1719 ; depuis un an la valeur des objets de tous genres, meubles, comestibles, vêtements, a doublé. » Et Mathieu Marais nous apprend que le café était fort rare à 12 fr. la livre. Mais la cause principale du renchérissement était l’accaparement des denrées, pratiqué par des spéculateurs éhontés, qui, dans la crainte d’un effondrement possible du système, réalisaient leurs actions, c’est‑à‑dire les échangeaient contre des marchandises dont la vente fût toujours assurée. « Trois ducs qui appartiennent aux premières maisons, ont fait, selon moi, des choses indignes, disait Madame : le duc d’Antin, qui est fils de la Montespan et par conséquent frère de ma belle‑fille et de Mme la Duchesse, le duc maréchal d’Estrées et le duc de La Force ; le premier a acheté toutes les étoffes, afin de les revendre plus cher ; le second tout le café et le chocolat ; le troisième a fait pire, car il a acheté toutes les chandelles, et il les a mises à l’enchère. » (R)

Numéro
$0392


Année
1720 5 octobre

Description

4 strophes irrégulières

Notes

5 octobre 1720


Références

Raunié, III,210-11 - Clairambault, F.Fr.12697, p.435 - Maurepas, F.Fr.12630, p.279-80

Mots Clefs
Law, Système, spéculation, vie chère,