Les Malheurs de la France

Les malheurs de la France
Quand je pense à tous les malheurs
De ma chère patrie,
Je ne puis retenir mes pleurs,
Je fais le Jérémie.
Hélas ! que deviendra Paris,
Je n’y vois que des troubles,
Tout est f… jusqu’aux Pâris,
Avec leurs parties doubles1.

Comme autrefois de  Pharaon
Le célèbre économe,
Par sa grande précaution,
Soulagea le royaume ;
Ainsi Law, prévoyant le mal
Dont le sort nous menace,
Porte des fonds à l’Hôpital2,
Où son projet nous place.

Un jour un courtier d’Occident,
Faisant le petit-maître,
Fut arrêté par un quidam,
Vendeur de thermomètre.
L’agioteur haussant la voix
Lui dit : A d’autres ! à d’autres !
Celui de la rue Quincampoix
Vaut bien mieux que le vôtre.

  • 1. Gens d’affaires tombés de crédit. Ils tenaient des livres à partie double. (R)
  • 2. Law a porté à l’Hôpital général un billet de cinquante mille francs, et a promis d’en donner autant tous les ans pendant sa vie. (M.) (R)

Numéro
$0347


Année
1719 (Castries)

Sur l'air de ...
Joconde (Castries)

Description

3 x 8


Références

Raunié, III,152-53 - Clairambault, F.Fr.12697, p.217 -  Maurepas, F.Fr.12630, p.29-30 - F.Fr.12673, p.358-59 (premier couplet) - F.Fr.13656, p.508 - F.Fr.15131, p.403-04 - BHVP, MS 670, f°49r - Mazarine Castries 3982, p. 355-356 (2e et 3e couplets) - Buvat, I, 432-33 - Barbier-Vernillat, III, 81

Mots Clefs
Law, Système, Mississipi, agiotage