Sans titre

Puisque nous n’avons plus d’argent,
Sans nous contraindre
Nous pouvons nous plaindre.
Puisque nous n’avons plus d’argent,
Le diable emporte et Law et le Régent.
Le premier est un animal,
Avec son système fatal
Qui nous conduit à l’hôpital ;
Le second rit lorsqu’il fait mal.
Dieu nous fasse
Bientôt la grâce
De voir le trépas
De ces scélérats.
Prenons tous le verre à la main,
Et de bien boire
Faisons notre gloire.
Prenons tous le verre à la main,
C’est l’antidote du chagrin.
Que ce fol chassé d’Albion,
Qu’on pendra dans l’occasion,
Se plaise au gré de sa passion
A hausser, baisser l’action.
Je l’empale
Quand j’avale,
Malgré tous ses efforts,
Cinq ou six rouges-bords.

Numéro
$0408


Année
1720 (Castries)

Sur l'air de ...
Règne, Amour, dans ce beau séjour (opéra de Prothée) (Castries)

Description

26 vers

Notes

Une autre version en $7303


Références

Raunié, III,228-29 - Clairambault, F.Fr.12697, p.259 et p.465 - Maurepas, F.Fr.12630, p.305-06 - F.Fr.12500, p.237-38 - Arsenal 2962, p.115-16 - Arsenal 3231, p.554-55 - Mazarine Castries 3983, p.66

Mots Clefs
Law, Régent, potence, bachique