Epigramme

L’esprit en écharpe
Et le nez au vent
Va, cher de La Harpe
Et marche en avant.
Encore deux chutes,
Quatre ou cinq culbutes,
Sont un passeport
Aux lieux où tu buttes.
Malheur à qui dort !
Renonçant au drame,
Laisse-là la rame,
Revire de bord.
Lourd, froid, sec et rogue,
D’écolier peu fort,
Deviens pédagogue.
A travers, à tort,
Fait l’Art poétique ;
Il aura le sort
D’un garde-boutique.
Double affront : d’accord ;
Mais pique et repique,
Pousse ta bourrique ;
Et sans autre effort,
Titre ni rubrique,
Te voilà d’abord
Membre académique1.

  • 1. A la première représentation de la tragédie de Gustave de M. de La Harpe, on écouta d’abord patiemment ; on continua par bâiller prodigieusement, et l’on finit par tourner le dos au théâtre fort indécemment. Lorsque l’acteur vint pour faire l’annonce, on cria : Bon ou mauvais, rendez-nous Piron. Fier d’être un pis-aller, j’adressai les vers suivants à M. de La Harpe. (Choix d'épigrammesà

Numéro
$5051


Année
Inconnue

Auteur
Piron

Description

26 vers de cinq pieds


Références

Piron, OC, t.IX, p.188 - Choix d'épigrammes, p. 79

Mots Clefs
La Harpe et sa tragédie de Gustave.