La forge des Furies

La forge des Furies

Monsieur l’abbé, lorsque l’Envie

A vidé tous ses arsenaux,

Chez vous elle se réfugie.

Vos yeux lui servent de fourneaux,

Pour y forger des traits nouveaux.

Le bonheur d’autrui les allume.

Votre lourde et bruyante plume

Se change en marteau dans sa main ;

Votre front devient son enclume,

Et votre cœur son magasin.

Numéro
$7542


Année
Inconnue

Auteur
Piron

Description

Dixain


Références

Piron, OC, t.VIII, p.412 - Choix d'épigrammes, p. 98

Mots Clefs
Contre l'abbé Desfontaines