Le Trio comique

Le trio comique1
Un riche juif2 et un dévot curé3
Voulant dévaliser une coquette fine
(Les noms ne font rien au marché
Puisque aisément on les devine),
Chacun de ces acteurs paraît fort occupé
A remplir son rôle comique ;
Le juif y joue l'amant dupé4,
La donzelle y défend la récolte lubrique ;
Le curé, comme un bon pasteur,
Destinant tout à son saint édifice,
Entreprend de venger l'acteur
Par la dépouille de l'actrice.
Ah ! le plaisant événement !
Qu'il sera digne de mémoire !
Si le curé remporte la victoire,
Il gagne d'un seul coup le prix de plus de cent.

 

  • 1. La liaison du juif Dulys avec la Pélissier eut d'abord des suites comiques. Peu satisfait des infidélités de l'actrice, le juif voulut rentrer en possession des diamants qu'il lui avait donnés. « Il s'est plaint, dit Barbier, un peu avant son départ, que la Pélissier lui en avait pris qu'elle ne voulait pas lui rendre, qu'il voulait en avoir raison par les voies de la justice, et que, pour cet effet, il avait laissé une somme entre les mains du curé de Saint-Sulpice pour poursuivre cette affaire, et qu'il lui donnait ce qu'il en retirerait. » Citée devant le lieutenant de police, la Pélissier présenta un écrit par lequel le juif s'était engagé à ne rien réclamer de ce qu'il lui avait donné, et Dulys fut débouté de sa demande. (R)
  • 2. Le Sr du Lys a donné à la Pélissier (actrice de l’Opéra et maîtresse dudit du Lys) plusieurs bijoux et diamants dont on fait monter le prix à plus de 150.000 #. Il a tenté de les retirer par adresse ; n’y ayant pas réussi, il a intenté un procès devant M. Hérault, lieutenant de police, et a donné ce qu’il en espère, moitié aux pauvres, moitié au curé de Saint-Sulpice pour être employé au bâtiment de son église. (F.Fr.12685)wwWWW
  • 3. Languet de Gergy, curé de Saint‑Sulpice, et frère de l'archevêque de Sens. Ce prélat, que Barbier appelle « un bohême adroit et qui n'épargne aucun tour de souplesse pour pouvoir venir à bout de faire achever les bâtiments de son église » s'était chargé, comme on le voit, d'une mission assez scabreuse. (R)
  • 4. Le sr Dulis, riche juif, a fait présent à Mlle Pelissier la somme de 150.000 livres tant en bijoux qu'en diamants. (Clairambault)

Numéro
$0702


Année
1730

Description

16 vers


Références

Raunié, V,230-31 - Clairambault, F.Fr.12700, p.305 - Maurepas, F.Fr.12632, p.162 F.Fr.12655, p.87-88 - F.Fr.15018, p.108 - Arsenal 2962, p.396 - Arsenal 3133, p.158 - Besançon BM, MS 561, p.202-03 - Barbier, Chronique, t. I, p. 561-62

Mots Clefs
juif Dulis, Mlle Pélissier, curé Languet