Portait de M. de Vntimille, archevêque de Paris

Portrait de M. de Vintimille,

archevêque de Paris
D’un Aaron, ce sacré prêtre,
En Noaille on sut reconnaître
La ferveur pour les lois de Dieu ;
Mais, dans son successeur indigne,
Chacun de nous verra dans peu
Un Abiron le plus insigne.

Frémissez, peuple israélite ;
L’impitoyable amalécite
Sous son joug va vous asservir ;
De cette abominable race
Du Joad qui vient de mourir,
Un Mathan va remplir la place1.

Zélés partisans jansénistes,
Faites trembler les molinistes,
En dressant un autel nouveau ;
Sans craindre que l’on vous condamne
En sacrifiant ce taureau,
De Noaille honorez les mânes.

  • 1. En prenant possession de son archevêché. M. de Vintimille invita le chapitre de Notre‑Dame à accepter la bulle. Les jansénistes éclairés par là sur ses intentions lui prodiguèrent tout aussitôt leurs railleries et leurs insultes. (R)

Numéro
$0669


Année
1729 (Castries)

Sur l'air de ...
Petite fronde (Castries)

Description

3 x 6


Références

Raunié, V,172-73 - F.Fr.12674, p.283-84 - F.Fr.15132, p.241-42 - F.Fr.2931, f°155v-156r - Arsenal 2391, f°155v-156r - Arsenal 3116, f° 91v - BHVP, MS 658, f°174 - Mazarine, MS 2164, p.311-12 - Mazarine Castries 3984, p.368-69 - BHVP, MS 542, f°50-51

Mots Clefs
Jansénisme, Vintimille, comparaison Noailles, insultes