Sans titre

Partisans de l’erreur1, venez à ce tombeau,
Vous verrez tous les jours un miracle nouveau.
Ici loge Pâris, la parfaite copie
Du célèbre Quesnel, ce monstre d’hérésie ;
Il occupa ses jours (belle dévotion !)
A l’imiter en tout comme un digne patron :
Fut-il rien de plus noble ? Il méprisa l’Église,
En voilà bien assez pour qu’on le canonise.
Ce saint fut peu soumis au décret émané
Pour foudroyer l’erreur d’un livre empoisonné.
Selon lui, le Sauveur ne permet plus à Pierre
De paître ses agneaux et d’en être le père ;
Il est, après cela, dans le séjour divin,
Il a pour compagnons et Luther et Calvin.

  • 1. Épitaphe de François de Pâris par les jésuites. (Clairambault, Arsenal 2962)

Numéro
$0725


Année
1731

Description

14 vers

Notes

Texte antagoniste en miroir sur les mêmes rimes: $0726


Références

Raunié, V,261 - Clairambault, F.Fr.12701, p.192 et 193 - Maurepas, F.Fr.12632, p.398 - F.Fr.13661, p.665 - F.Fr.15020, f°236r - Arsenal 2962, p.542 - F.Fr.10476, f°41v-42r - F.Fr.15147, p.91-92 - F.Fr.15234, f°134v - BHVP, MS 659, p.183

Mots Clefs
Jansénisme, Pâris, anti jansénistes