Chanson

Chanson critique sur les prélats
Faites paître vos bêtes,
Pastoureaux, par monts et par vaux
Faites paître vos bêtes
Par des pasteurs nouveaux.

Pauvres prélats
Vous êtes à bas
Et traités comme des pieds plats
Par nosseigneurs les avocats.
Faites paître vos bêtes.

Courez tous à l’étable
Lorsque Jésus n’y sera plus.
Courez tous à l’étable,
Vous serez bien reçus.
L’âne rira d’aise il braira
Dans la carcassse il vous verra
Que d’ânes il trouvera
Courez tous à l’étable.

Le grand Colas haranguera
Le syndic argumentera
De l’âne un docteur il fera
Courez tous à l’étable.
Un grand repas
L’on servira
Vintimille s’y remplira
De foin, de son, tant qu’il voudra.
Courez tous à l’étable.

Bissy viendra
Qui le suivra,
Le grand troupeau de Loyola,
Les disciples de Molina,
Courez tous à l’étable.

Qu’il sera beau
Voir un troupeau
Tenir à l’âne des propos
Et braire avec lui par le haut.
Courez tous à l’étable.

Ami Baudet, dira Languet
De La Coque amant indiscret,
Ne suis-je pas auteur parfait ?
Courez tous à l’étable.

Le moine grand
L’âne voyant
Le saluera comme parent
Et lui fera son compliment
Courez tous à l’étable.

A ce discours
L’âne à son tour
Dira, Cousin, en ce grand jour,
Partagez l’honneur de ma cour.
Courez tous à l’étable.

Anes mitrés,
Docteur bottés,
Courez tous à l’étable.
Lorsque Jésus n’y sera plus
Courez tous à l’étable.
Vous serez bien reçus

Du Luc viendra
Qui portera
Un mandement qui parlera
Mais que point on ne publiera
Courez tous à l’étable.

Nîmes y sera,
Il y verra,
Ses créanciers, il sortira,
Par la fenêtre il s’enfuira
Courez tous à l’étable.

De son réduit
Avant la nuit
L’âne en fourrière fut conduit
Jusqu’à la Sorbonne a grand bruit.
Courez tous à l’étable.

Avec serment
En arrivant
Il accepta joyeusement
La bulle du pape Clément
Courez tous à l’étable.

Il prêchera
Disputera
Quelques cures désservira
A Sainte-Barbe enseignera
Courez tous à l’étable.

Que de combats
Il livrera !
Tous les appelants qu’il verra
Contre eux à l’instant il braira
Courez tous à l’étable.
quand le Sauveur n’y sera plus.
Vous serez bien reçus.

Numéro
$2536


Année
1730 / 1731

Sur l'air de ...
Faîtes paître vos bêtes

Description

16 couplets dans une disposition aléatoire

Notes

Une version divergente du Noël de 1730 ($0709), avec autre présentation  des strophes et un ordre différent.


Références

F.Fr.10475, f°311-312 - F.Fr.15144, p.406-11

Mots Clefs
Jansénisme, Noël, revue de détail, jésuites, Vintimille, Bissy, Languet de Gergy, Vintimille, La Parisière