Sur le siège de Douai par le maréchal de Villars

ur le siège de Douai par le maréchal de Villars

Mars un peu ramadoué

De Douai,

Fait présent au Roi de France,

Cet Eugène tant loué

Et doué

D’une rare complaisance.

 

Les évêques convoqués [sur la Constitution]

Assemblés

Pour cette belle équipée,

De Tellier sont les valets,

Les jouets,

Et du public la risée.

 

Qui sont-ils, ces Monseigneurs ?

Les docteurs

Tournant comme des girouettes

Au vent qui vient de la Cour.

Chaque jour

Les prélats font les pirouettes.

 

Languet commence à plier.

Le Tellier

Persécuteur des Noailles

A l’aide du Saint-Esprit

L’a séduit.

Mais c’est celui de Versailles.

 

On leur promit, ce dit-on,

Le cordon

Dieu l’en gardera peut-être

Il pourrait s’en prendre, hélas,

S’il vient à perdre son maître.

Numéro
$6433


Année
1733

Sur l'air de ...
Voici le jour solennel

Description

5 x 5


Références

Mazarine, MS 2163, p.8-10

Mots Clefs
Jansénisme, maréchal de Villars, Le Tellier, cardinal de Noailles