Sans titre

Le Tellier, faites briller ma race

Et comblez-moi d’honneur.

Vous me voyez de la secte d’Ignace

Un zélé défenseur.

Je crie au feu contre les jansénistes.

Je suis moliniste, moi,

Je suis moliniste

 

J’ai soutenu que le nouveau mémoire

Est d’un saint fils de Roi,

Mais tout Paris n’en a rien voulu croire

Ou s’est moqué de moi. 

Je prends l’auteur pour fin moliniste,

Il est janséniste, lui,

Il est janséniste.

 

Pour vous venger, n’épargnez point de crime,

Punissez les Français ;

Lâchez contre eux vos damnables maximes,

Détruisez leurs lois,

Exterminez la vertu, le mérite.

Vous êtes jésuites, vous,

Vous êtes jésuites.

Numéro
$6442


Année
1713

Sur l'air de ...
Dans mon bois il y a un ermite

Description

3 x 7 dont reprise


Références

Maurepas, F.Fr.12645, p.174 - Mazarine, MS 2163, p.75-77

Mots Clefs
Jansénisme, jésuites, Le Tellier