Sans titre

Je méprise l’hyperbole,

Ami de la vérité,

Mais je tiens gloire frivole

Celle de l’antiquité.

Les crimes de Caligula

Sont des crimes d’écoliers.

Près de ceux de nos Hercules

Je vois flétrir leurs lauriers.

 

Que votre orgueil s’humilie.

Jadis renommés tyrans,

Respectez sans jalousie

La malice de nos ans.

Plus adroit, plus politique

Qu’un paganisme abruti

Le vice aujourd’hui se pique

D’être chrétien et poli.

 

Souple et complaisant Ignace,

Évangéliste nouveau,

Si Rome dans sa disgrâce

Eût vu briller ton flambeau,

Revenant de ses scrupules

Et se dessillant les yeux

Des Nérons, des Caligules,

Elle eût fait des demi-dieux.

 

Par toi la fraude aplanie

Paraît sans obliquité,

Une adroite menterie

Ressemble à la vérité.

Si le pontife infaillible

Seconde tes intérêts,

Qu’il substitue à la Bible

Les œuvres de tes projets.

 

Dans l’Évangile à la mode

Étudions nos devoirs.

C’est là qu’avec la pagode

Christ partage ses pouvoirs.

C’est là qu’un heureux système,

Effort de la charité,

Aux lois de l’Etre suprême

Élève l’autorité.

 

Pour calmer la conscience,

Pour apaiser ses remords,

Comptons sur la suffisance

Des ingénieux ressorts,

De ces ressorts que la grâce

Enseignait à Molina.

Elle est toujours efficace

Aux élus de Molina.

 

Un nouveau cours de morale

Injustement combattu

En ligne oblique et spirale

Fait cheminer la vertu.

Sans que l’âme périclite

On pèche au pied de l’autel

Et par lui se facilite

Le salut du criminel.

 

Sans amour la pénitence,

Fruit des impuissants regrets,

De la divine clémence

Fait ressentir les effets.

Ne dites plus qu’avec peine

Vous êtes juste et pieux

Puisqu’un cœur rempli de haine

Force la bonté des cieux.

 

Comme pasteur, comme père,

L’architype du sauveur

D’une bulle salutaire

Nous fait sentir la faveur,

Tarquins, Nérons, Caligules,

Il vous manquait ces secrets.

Avec de semblables bulles,

Vous seriez héros parfaits.

Numéro
$6509


Description

9 x 8


Références

F.Fr.15141, p.102-06 - Besançon BM, MS 561, p.55-56

Mots Clefs
Jansénisme, Jésuites, antiphrase