Sans titre

Membres de cet Aréopage1,

Votre sévère intégrité

Doit briller pure et sans nuage

Aux yeux de la postérité.

N’allez pas ternir votre gloire

Par quelque trait déshonorant.

Ce trait du Temple de Mémoire

Ferait bannir le Parlement.

Mais que dira toute la France

De voir que sous vos yeux un Jésuite effronté

Ait porté si loin la licence,

Et qu’on le traite encore avec tant de bonté ?

Ne peignez plus Thémis avec une balance ;

Ne lui donnez plus des autels ;

Ou faite par vos soins qu’on dresse une potence

Pour y pendre les criminels.

  • 1. Vous savez sans doute l’aventure du jésuite de Toulouse qui prêcha la Saint-Yves devant les avocats et qui s’avisa de maltraiter dans son discours les avocats de Paris parce qui’ls étaient attachés au Parlement. […] Voici de mauvais vers qu’on a faits à Toulouse à ce sujet. Ils sont adressés au Parlement.

Numéro
$6505


Année
1753

Description

16 vers irréguliers


Références

Jean Balcou, Le Dossier Fréron (1975), p.77

Mots Clefs
Jansénisme, jésuite arrogant à Toulouse, Parlement