Sur les jésuites

Epigramme sur les jésuites
Très Révérends Pères jésuites,
Dont l'on chante partout la vertu, le mérite,
Un de vos anciens autrefois fut pendu
Pour avoir trop de vertu.

Père Girard pour avoir le cœur tendre
On le brûle aujourd’hui pour avoir de la cendre,
Un de pendu, un de brûlé,
Lequel d’entre vous tous doit donc être broyé ?

Sans manquer au respect que l'on doit à l'Église
Ce doit être à la grève que l’on vous canonise.
On devrait souhaiter, élevant vos vertus,
Que dans une forêt vous fussiez tous pendus.

 

Numéro
$1883


Année
1731

Description

3 x 4

Notes

Une autre version en $7107


Références

Clairambault, F.r.12702, p.267 -Maurepas, F.Fr.12632, p.281 -  F.Fr.12800, p. 380 - F.Fr.15133, p. 80-81 - F.Fr.15145, p.291-92 - F.Fr.15243, f°87r  - F.Fr.15231, f°268 et 267r - F.Fr.23859, f°82 (version très différente)  - BHVP, MS 602, f°182v-183r - Stromates, I, 96 - Lille BM, MS 69, p.413

Mots Clefs
Jansénisme, Girard/Cadière, souhait de voir pendre tous les jésuites