Chanson

Chanson
Divine fille d’Apollon,
Fais-moi prêter ton violon.
Je veux chanter la grande affaire
Laire la laire lanlaire
Laire la laire lanla.

C’est celle de ce tricornard
Que l’on dit être un grand paillard
Qui fait bruit par toute la terre
Laire la etc.

Il faut tout dévoiler ici,
Ses vices, sa malice aussi
Et découvrir tout le mystère
Laire la etc.

Sous voile de religion
Le Tartuffe Père à Toulon
A séduit la Catin Cadière
Laire la etc.

Elle était sous sa direction
Ayant grande dévotion
A son air, à sa mine austère
Laire la etc.

Par un souffle des plus malins
Il répandit tout son venin
Jusqu’au fond du cœur de Cadière
Laire la etc.

Depuis ce moment-là fatal
Cette pauvre fille eut un mal
Qu’on sait et qu’on ne nomme guère
Laire la etc.

Le feu qu’elle crut tout divin
Et qu’elle sentit dans son sein
L’embrasa d’amour pour ce Père
Laire la etc.

Il l’allait voir à tous moments
Pour lui dire ses sentiments
Et sa morale singulière
Laire la etc.

Ils s’enfermaient à clef toujours
Tous deux et presque tout le jour
Pour méditer. Le doit-on croire ?
Laire la etc.

N’ayez jamais de volonté
Lui disait-il, mais écoutez
Tout ce que vous dit votre père
Laire la etc.

Ces mots dans mon intention
Renferment disposition
Très sublime et très nécessaire
Laire la etc.

Je ne demande que mon bien
De grâce ne refusez rien,
Obéissez à votre père
Laire la etc.

Sans répugnance livrez-vous,
Tout est amour, cela est doux,
En tout vous me devez complaire
Laire la etc.

J’ai grande faim de vous revoir
Et même encore de tout voir
Je n’ai point vu la chose entière
Laire la etc.

Je n’ai rien vu qu’à demi
Ainsi traite-t-on un ami,
Un serviteur, un fils, un père
Laire la etc.

Tant de titres intéressants
Devraient donc bien, ma chère enfant,
Rendre votre cœur moins sévère
Laire la etc.

Je veux vous fatiguer ici
Vous me fatiguez bien aussi
De moitié tout se doit faire
Laire la etc.

On dit parfois qu’il l’embrassait
Et quelquefois qu’il la baisait.
Mais qui le dit ? une tourière.
Laire la etc.

Il baisait dans la pureté
Le vain stigmate du côté
Par dessus une toile claire
Laire la etc.

Pour un péché de vanité
Le Père plein de charité,
La fesse et la baise au derrière
Laire la etc.

Son zèle encore plus loin allait
Je veux tout voir, tout clair, tout net,
Lui dit-il un jour en colère
Laire la etc.

Car je prétends vous voir à nu
Depuis la tête jusqu’au cu.
La demande est bien téméraire
Laire la etc.

Les extases, les visions
Fournissent des occasions
A ce trop curieux compère
Laire la etc.

On dit qu’il en a profité
En dirigeant sa volonté
Seulement pour se satisfaire
Laire la etc.

Puis après certaine boisson
Qu’il lui donna mais pour raison
Il mit son nez au pot de terre
Laire la etc.

Pour éclaircir la vérité
Un magistrat plein d’équité
Fait ouïr la voix du tonnerre
Laire la etc.

Cependant l’on dit que Thémis
Après tant de crimes commis
Veut donner une image au Père
Laire la etc.

Qu’on fasse tout ce qu’on pourra
Jamais on ne le blanchira,
Car il est plus noir que Cerbère
Laire la laire lanlaire
Laire la laire lanla.

 

Numéro
$2015


Année
1731

Sur l'air de ...
Laire la laire lanlaire

Description

29 x 3, plus refrain


Références

F.Fr.23859, f°98r-99v - Turin, p.73-78

Mots Clefs
Jansénisme, Girard/Cadière, avant le jugement du parlement d'Aix, récit tendancieux de toute l'affaire