Sur Messieurs de Mons et de Parade

Sur Messieurs de Mons et de Parades
Vos deux récusés jugeront.
Chaudon, rengainez vos requêtes.
S’il le faut, deux fois jugeront.
Couchez cela sur vos tablettes
Vous y perdrez votre latin.

Ce sont deux maudits hypocrites,
D’humeur âcre, d’esprit chagrin,
Tous deux vendus aux Jésuites,
L’un client de saint Mathurin,
L’autre échappé des Cénobites1.


De Mons voudrait faire un prélat
D’un falot de frère qu’il a ;
Il lui faut près de l’Éminence
Pour bientôt obtenir cela,
L’appui de la maudite engeance
que nous a laissée Loyola.

De Parades, esprit hébété,
Arborant tantôt piété,
Tantôt vice par intervalle,
Croit qu’avec la Société,
Soit qu’on soit net, soit qu’on soit sale,
On gagne sainte éternité.

 

  • 1. M. de Mons avait été à la Trappe. (M.)

Numéro
$2019


Année
1731

Description

4 x 6


Références

F.Fr.23859, f°102 - BHVP, MS 602, f°190v-191r

Mots Clefs
Jansénisme, Girard,