Imprécations contre le parquet du parlement d’Aix

Imprécations contre le parquet

du parlement d’Aix1

De Guille, Gueidan et Ripert,
Vils esclaves d’un jésuite,
Vous qui condamnez de concert
Une vierge par lui séduite,
On voit bien l’esprit qui vous guide,
Et que la faveur de la cour,
Qui vous ronge comme un vautour,
A votre jugement préside.
Le ciel, vengeur de tels forfaits,
Saura bien punir votre crime,
Et la cour, par un juste arrêt,
Sauver l’innocente victime.
Qu’à jamais les races futures
Parlent de vous avec horreur,
Qu’on n’en parle qu’à contre-cœur ;
Que vos trois noms soient trois injures,
Que vos femmes soient adultères2,
Vos proches ligués contre vous3 ;
Que vos fils, honteux comme hiboux
Rougissent d’avoir de tels pères4 ;
Qu’en France et dans l’Europe entière,
Ayant nommé vos trois noms,
On fasse trois pas en arrière
En signe d’exécration.
Que votre inquiète paupière
S’ouvre à tout moment et sans fruit ;
Que l’image de la Cadière
Vous persécute jour et nuit ;
Que devant l’Etre souverain
Dans un an cités à répondre,
Aggravant sur vous trois la main,
Il puisse à jamais vous confondre5.
Que les foudres et les orages
Tombent sur vos postérités,
Que les torrents fassent ravage
Dans vos champs et propriétés ;
Qu’il ne reste de vos trois races
Qu’horreur et malédictions,
Et qu’à l’envi on se surpasse
En horribles imprécations !

  • 1. Autre titre: Imprécation contre les deux avocats généraux et le procureur général du parlement d’Aix (F.Fr.12702) - Imprécation contre trois de Messieurs les gens du Roi d’Aix qui ont donné leurs conclusions à mort contre la Cadière (F.Fr.15020)
  • 2. Ils sont tous les trois jaloux de leurs femmes soupçonnées de galanterie. (M.) (R)
  • 3. M. de Gueidan plaide contre son père et ses frères. Les deux autres ont aussi des procès contre leurs parents. (M.) (R)
  • 4. Le fils de M. de Guille fut obligé de quitter le service des galères par rapport à son père. (M.) (R)
  • 5. Fin différente en Arsenal 2975 : Il puisse à jamais vous confondre. / Que vos filles pour directeurs / Ne trouvent que des molinistes, / Et pour comble de vos malheurs / Que vos fils se fassent jésuites.

Numéro
$0740


Année
1731

Description

40 vers


Références

Raunié, V,281-83 - Clairambault, F.Fr.12702, p.183-84 et p.184bis-184ter - Maurepas, F.Fr.12632, p.307-08 - F.Fr.15020, f°260r-262v (moins les huit derniers vers) -  F.Fr.15231, f°109 (32 premiers vers) - F.Fr.15234, f°28 - Arsenal 2975, p.106-07 - Arsenal 3128, f°219r - Lyon BM, Palais des Arts 54, f°8-9

Mots Clefs
Jansénisme, Girard, parlement d'Aix, gens du Roi