Vers

                        Vers
Brave B** dont l’illustre naissance
Reçut jadis le titre de vaillance
Par tes aïeux soutenu noblement
Qui sur leurs pas marche si dignement,
Explique-moi par quel faux stratagème
L’homme est souvent si contraire à soi-même.
Des préjugés le dangereux poison
Est en tout temps l’écueil de la raison.
Est-on soumis à leur funeste empire,
Des deux partis on prend toujours le pire.
La passion triomphe du devoir,
Le crime même ose s’en prévaloir
Et contre lui la timide innocence
A beau se plaindre, à beau crier vengeance,
L’aveuglement qui poursuit son trépas
Croit la sauver s’il ne l’opprime pas.
Un scélérat, un fourbe à triple étage
Sous les dehors d’un dévot personnage
A trouvé l’art de combler ses plaisirs
Et d’assouvir ses infâmes désirs.
Tandis qu’il foule aux pieds le culte notre
Il se dit saint, il s’érige en apôtre ;
Le masque tombe à cet homme pervers,
Ces noirs forfaits sont enfin découverts.
Loin d’en gémir, ses impudents confrères
Mettent au jour tant horribles mystères.
Par leur crédit ce célèbre imposteur
De criminel devient accusateur.
Pour éluder le cours de la justice
On fait agir la fraude et l’artifice,
L’on fait mouvoir la terre et les enfers,
Et l’innocence est mise dans les fers ;
Pour dernier trait d’impudence achevée,
Ce fourbe alors va la tête levée,
Feint un complot formé contre ses jours
Et de Thémis implore le secours,
Puis s’excusant envers la loi publique
De ses vertus fait le panégyrique,
Parle fort haut contre ses ennemis.
Chacun s’en moque et la bonne Thémis
Pour y voir clair ayant pris ses lunettes,
Décide enfin que tout n’est que sornettes.
Tout l’univers proteste d’y voir bien ;
Thémis voit mal, ou plutôt ne voit rien.
Oh, pour le coup, trop aveugle déesse,
De ton arrêt quelle est donc la sagesse
Qui, protégeant l’affreuse iniquité,
Si lâchement trahit la vérité ?
Ne peut-on pas après telle bévue
Te soupçonner d’avoir eu la berlue ?
Mais pour user de ton jargon étroit,
Rends donc ici justice à qui de droit.
Si parmi ceux qui te servent d’organe
Plus d’un Midas a des oreilles d’âne,
Il est aussi des hommes généreux,
Dans leurs avis fermes et généreux,
De qui les noms à jamais pleins de gloire
Seront gravés au temple de Mémoire.
Mon cher B*** n'en soyons pas surpris,
De la vertu tel est le digne prix.
Dans leur devoir leur cœur inébranlable
Ont en ce siècle assez peu de semblable
Pour mériter que la Postérité
Admire un jour leur rare intégrité.

 

Numéro
$3093


Année
1732

Description

64 vers


Références

Turin, p.276-79

Mots Clefs
Jansénisme, Girard, après le jugement du parlement d'Aix