Autre [rondeau] sur l’arrêt du parlement de Dijon qui condamne au feu les vers du père Du Cerceau

[Rondeau] sur l’arrêt du parlement de Dijon qui condamne au feu les vers du père Du Cerceau.
Bien à propos parut cette sentence
Qui condamna la vaine outrecuidance
Des Loyolas, premiers distributeurs
Des maudits vers où l’un de leurs docteurs
Mit dans son jour toute leur impudence.
Mais quand Moreau par un trait d’imprudence
Fit de la pièce à Crugy ( ?) confidence
Dijon fournit des dénonciateurs
Bien à propos.

Pour éluder la sévère vengeance
Qui doit punir cette maligne engeance,
Barny, Sanchez, et semblables auteurs
Présenteraient à leurs zélés fauteurs
Quelques équivoques ou quelques réticences
Bien à propos.

Numéro
$4720


Année
1715?

Description

Rondeau (incomplet)

Notes

$4718-$4720 constituent la réponse janséniste au poème du jésuite Du Cerceau intitulé La Constitution rejetée par la Synagogue.


Références

Arsenal 3134, f°42v-43r

Mots Clefs
jansénisme, contre Du Cerceau jésuite, parlement Dijon