Sans titre

Retournez dans les cieux, divine vérité.
Etrangère ici-bas, vous n’avez plus d’asile ;
Rome, peut-on le croire ? a proscrit l’Évangile ;
Et l'Église n’est plus un lieu de sûreté1.

En vain de nos pasteurs le zèle tant vanté
Voudrait sauver la France à l’abri d’un concile.
Plus faible désormais que le roseau fragile
Puisque tous vont souscrire au décret concerné2.

Grâce, foi, charité, prière, pénitence
En sera donc sans nous digne de récompense3
En mettant la censure au niveau de la foi4.

Mais qu’à Rome Le Tellier fasse errer le Saint-Père,
Que des prélats français la doctrine s’altère,
L’Évangile est toujours la règle de la foi5.

 

  • 1. Le Saint-Siège n'est plus
  • 2. Presque tous
  • 3. On peut être sans vous digne de récompense.
  • 4. Si le décret de Rome est notre unique foi.
  • 5. Mais qu’à Rome fulmine en chaire le Saint-Père, / Qu’en France des pateurs la foi pure s’altère, / L’Évangile est ma règle pour le dogme et les Pères (BHVP).

Numéro
$3544


Année
1714

Description

Sonnet


Références

Maurepas, F.Fr.12627, p.407 - F.Fr.12796, f°61r -  F.Fr.15159, f°7v - Arsenal 3128, f°235v - BHVP, MS 551, p.131 - Lyon BM, MS 756, f°89 - Recueil de poésies de différents auteurs, p.28

Mots Clefs
Jansénisme, Constitution, papauté, Le Tellier