Hymne dithyrambique En l’honneur du petit Poinsinet

Hymne dithyrambique

En l’honneur du petit Poinsinet

Chantée en sa présence dans une Orgie solennelle,

rue Saint-Louis au Marais.

Honneur au petit Poinsinet !

Honneur à la Victime !

Messieurs, à grands coups de sifflet,

Prouvons-lui notre estime.

À ses talents, à son esprit,

Rendons un juste hommage ;

Aussitôt qu'on le voit, on rit ;

O l'heureux avantage !

Qu'il est charmant près des tendrons !

Qu'il est digne de plaire !

Il vomit sur leurs cotillons,

Pour les voir s'en défaire.

Voyez, comme il possède bien

La fine répartie !

Lui seul peut-être, il n'en sait rien.

La rare modestie.

Messieurs, il renonce à Bacchus ;

Sa parole est certaine ;

Du moins il ne vomira plus

Que de l'eau d'Hypocrène.

Honneur au petit Poinsinet,

Honneur à la Victime !

 

Numéro
$6648


Sur l'air de ...
Serviteur à M. Vivien de la Chaponardière

Description

5 x 4


Références

Poésies satyriques, p.108-109

Mots Clefs
Hommage ironique au "petit Poinsinet"