Dialogue paysan sur la guerre d’Italie

Dialogue paysan sur la guerre d’Italie
0h ! Blaise pour ce coup voilà
Les Allemands mis à quia
Que de leurs places j’ons déjà
Alleluia.

Bientôt Tortone éboulera1 ;
Novare dit son Libera
Et Mantoue aussi le dira.
Alleluia.

Quand j’aurons core ces châtiaux-là
Que ferons-je de tout cela ? —
Oh, palsanguienne, on les rendra.
Alleluia.

Mais qui nous dédommagera
De ce qu’il nous en coûtera2 ? —
A Notre-Dame on chantera
Alleluia.

  • 1. « L’Empereur payait bien cher en Italie les succès de ses alliés dans le Nord ; le 5 janvier, le marquis de Maillebois prend le château de Serravalle et en fait la garnison prisonnière de guerre, il marche de là sur Tortone, prend la ville le 28 et le château le 5 février. La ville de Novare s’était rendue dès le 7 janvier au marquis de Coigny. » (Journal historique du règne de Louis XV.) (R)
  • 2. Les succès de la guerre furent moins inutiles que ne le supposait le chansonnier, puisqu’ils eurent pour conséquence indirecte la réunion de la Lorraine à la France. (R)

Numéro
$0790


Année
1734 janvier

Sur l'air de ...
Alleluia

Description

4 x 3


Références

Raunié, VI,71-72 - Clairambault, F.Fr.12705, p.85 (pas le 1er) et 93 -Maurepas, F.Fr.12633, p.252 -  F.Fr.13661, p.577 - Barbier-Vernillat, III, 106

Mots Clefs
Guerre de succession de Pologne