Maréchal de Noailles

Sur le maréchal de Noailles1
Tremblez, tremblez, fiers Allemands,
Noailles part pour l’Italie2.
C’est le Don Quichotte du temps,
Tremblez, tremblez, fiers Allemands.
Il prend les moutons dans les champs
Pour une colonne ennemie3,
Tremblez, tremblez, fiers Allemands,
Noailles part pour l’Italie.

  • 1. Triolet sur Le départ du duc de Noailles du jeudi 24 février 1735. Il avait communié la veille à Notre-Dame de Paris.
  • 2. Le maréchal de Noailles fut désigné, en janvier 1735, pour commander l’armée d’Italie, à la place de Coigny qui succédait au maréchal d’Asfeld, à la tête de l’armée d’Allemagne. (R)
  • 3. Le maréchal de Noailles qui allait commander en chef en Italie, avait servi en Allemagne l’année précédente et avait pris un troupeau de moutons pour une colonne ennemie. (M). (R)

Numéro
$0823


Année
1735 (Castries)

Sur l'air de ...
Triolets (Castries)

Description

Huitain dont une reprise


Références

Raunié, VI,125 - Clairambault, F.Fr.12705, p.409 - Maurepas, F.Fr.12633, p.433 -  F.Fr.12675, p.240 - F.Fr.15133, p. 366 et 471-72 -F.Fr.15147, p.158 -  Arsenal 2932, f°179v-180r - Arsenal 2934, p.265 - Arsenal 3116, f° 197v - BHVP MS 554, f°353r - BHVP, MS 658, p.179 - BHVP, MS 659, p.154 - Mazarine Castries 3986, p.200 - Lyon BM MS 1553, p. 318

Mots Clefs
Guerre de succession de Pologne, nomination en Italie, maréchal de Noailles