sans titre

Quand Broglie se laissa surprendre,

On lui saisit son espadon ;

Voyant qu’il ne peut se défendre

Il court pour sauver son bâton

Qu’un houzard venait de lui prendre.

Lors, de douleur il s’allait pendre,

Mais on emportait son cordon.

Voyez à quoi malheur est bon.

Numéro
$5505


Année
1734 (Castries)

Sur l'air de ...
Grande fronde (Castries)

Description

Huitain


Références

Mazarine Castries 3986, p.141

Mots Clefs
guerre de succession de Pologne, maréchal de Broglie, surprise