Sans titre

Quand Belle-Isle partit une nuit1

De Prague à petit bruit2,

Il disait à la lune :

Lumière de mes jours,

Astre de ma fortune,

Prolonge ici ton cours3.

 

Quand Belle-Isle est parti

Une nuit

de Prague à petit bruit,

il dit,

Voyant la lune:

Lumière de mes jours,

Astre de ma fortune

Conduisez-moi toujours.

(Journal de police)

 

Pour un moindre dessein4

Un matin

Josué fit soudain

Retourner en arrière

L’astre brillant du jour.

Il voulait la lumière, 

Fouquet la craint toujours.

 
  • 1. Quand Belle-Isle sortit à minuit (Mazarine - On s'est fort amusé à la Cour des vers suivants et, s'ils passent dans le public, ils ne feront pas un bon effet pour celui contre qui ils sont faits (Journal de police)
  • 2. Chanson sur le départ du maréchal de Belle-Isle de Prague avec son armée la nuit du 16 au 17 décembre 1742 pour se rendre à Egra (Arsenal 3133)
  • 3. Protège-moi toujours (Castries)
  • 4. Second couplet dans BHVP, MS 549)

Numéro
$3154


Année
1742

Sur l'air de ...
Un abbé dans un coin sur du foin

Description

Sixain

Notes

M. de Belle-Isle fit une belle équipée la nuit du 16 au 17 décembre.


Références

Clairambault, F.Fr.12710, p.221 -Maurepas, F.Fr.12646, p.197 -  F.Fr.13656, p.485 - F.Fr.15134, p. 727-28 - F.Fr.15140, p.129 -F.Fr.15150, p.364 -  Arsenal 3117, f°28r - Arsenal 3133, p.507bis - BHVP, MS 542, p.363 - Mazarine Castries 3988, p.212 - Journal de police, Barbier, VIII, 219

Mots Clefs
guerre de succession d'Autriche, la retraite de Belle-Isle