Sans titre

En réjouissance

Du Port-Mahon pris,

Prenons la licence

De boire à Louis.

Chantons à la ronde

Vive ce grand Roi ;

Sur la terre et l’onde

Il donne la loi.

 

La victoire est sûre

Sous ses étendards,

L’art et la nature

Font de vains remparts.

L’ennemi résiste,

Mais tous ses efforts

Augmentent sa liste

Sur les sombres bords.

 

La nation fière

Vient de l’éprouver,

La Galissonnière

À su la braver.

Du fort Saint-Philippe

Richelieu vainqueur

À cassé la pipe

Du vieux gouverneur.

 

Malgré la bravoure

De ce ferme Anglais

Sa race pandoure

Est dans nos filets.

Nos bandes guerrières

Ont dans les combats

Taillé des croupières

À ces fiers-à-bras.

 

Des liquides plaines

Ces rois prétendus

Par nos capitaines

Ont été vaincus.

De leur arrogance

On rabat les coups,

Par notre vaillance

Minorque est à nous.

 

Byng avec sa flotte

Vint pour dégainer,

Mais la ravigote

On sut lui donner.

Après la décharge

Ce brave héros

Regagne le large

En tournant le dos.

 

Pour secourir l’île,

On s’imaginait

Qu’un peu plus agile

Il y reviendrait.

C’eût été tapage,

Mais au Diable zot,

Il a craint l’orage

De notre tripot.

 

Pour couronner l’œuvre

Allons sans retard

Par même manœuvre

Forcer Gibraltar.

Pour venger l’outrage

Fait par l’ennemi ;

Dans notre courage

Rien n’est ralenti.

Numéro
$6814


Année
1756

Sur l'air de ...
Tiens, voilà ma pipe

Description

8 x 8

Notes

Sur cette série $6808-6831, dédiée à la prise de Port-Mahon, voir la notice en $6807.


Références

Mazarine Castries 3989, p.462-65

Mots Clefs
Guerre de Sept ans. Célébration de Port-Mahon. Eloge de Richelieu, La Galissonnière, Byng