Sans titre

On dit qu’enfin Fleury s’en va.

Quel ministre avions-nous là !

D’un mois on ne le reverra.

Mais de cette absence

Que faut-il qu’on pense ?

Plus longtemps elle durera :

Quel ministre avions-nous là !

 

Est-ce Orry qui succèdera ?

Quel ministre aurions-nous là !

Presque’aussi sot que le prélat,

Mais plus fourbe encore

Ce pied-plat ignore

Ce qui fait le bien d’un État.

Quel ministre aurions -nous là !

 

Dieu nous garde Maurepas,

Quel ministre aurions -nous là !

Je crois qu’il n’épargnerait pas

Qui sur son passage

Lui ferait ombrage.

Mais impuissant il restera.

Quel ministre aurions -nous là !

 

Aux autres on ne pense pas.

Beaux ministres, que ceux-là !

Chacun dans son petit état

Fait mainte sottise

L’exemple autorise :

Pourquoi donc n’en feraient-ils pas ?

Beaux ministres que voilà !

 

D’Argenson, qui t’amène là ?

Quel ministre a-t-on fait là !

Son jargon médisant et plat

Seul le fit connaître

Si bien que son maître

Du Palais-Royal le chassa.

Quel ministre a-t-on fait là !

 

Sur Tencin le choix tombera.

Quel ministre a-t-on fait là !

De fraude en fraude le voilà

Monté sur la cime

Et bientôt le crime

Tel qu’il est nous le montrera.

Quel ministre a-t-on fait là !

 

Il est arrivé pas à pas.

Quel ministre a-t-on fait là !

Il semble qu’il n’y touche pas.

 

De fraude en fraude le voilà

Mais la réussite

De cet hypocrite

Tous les ressorts dévoilera.

Quel ministre aurions-nous là !

Numéro
$6548


Année
1743

Sur l'air de ...
V’la c’que c’est qu’d’aller au bois

Description

7 x 7 dont reprise


Références

Mazarine Castries 3988, p.219-21

Mots Clefs
Fleury disparaissant, ses éventuels remplaçants: Orry, Maurepas, D’Argenson, Tencin