sans titre

Le digne fils du héros

De Rigaut1,

D’une fière contenance

Passa l’autre jour le Rhin,

Mais soudain

Il se rapprocha de France.

 

Nous croyons les ennemis

Déconfits

A l’aspect de ce grand homme

Mais Eugène en fait, hélas !

Moins de cas

Que lui du pape de Rome.

 

Il a fait plus d’un métier,

Ce guerrier, si l’on en croit notre armée

Il prendra chape au lutrin

Dès demain.

Au croc il pendra l’épée.

  • 1. Le fils du maréchal de Noailles qui fut fait aussi maréchal de France (M.).

Numéro
$5529


Année
1735 (Castries)

Sur l'air de ...
Voici le jour solennel (Castries)

Description

3 x 6


Références

F.Fr.15147, p.156-57 (manquent les deux premiers vers) - Mazarine Castries 3986, p.192-93

Mots Clefs
fils du maréchal de Noailles, piètre militaire