Sans titre

Que la tribade Raucour1t,
Trouvant un homme trop lourd,
De sa brûlante matrice
Se fasse frotter l'orifice
Par quelque doigt féminin,
C'est bien,
Très bien ;
Cela ne nous blesse en rien ;
Moi, je pense comme Adeline ;
J'aime la pine,
J'aime la pine.

  • 1. 9 janvier — La réponse des tribades n'est pas restée sans réplique. Voici un couplet à ce sujet, enfanté vraisemblablement dans quelque souper de filles. C'en est une qui parle, et une des plus dévergondées. Il porte à la fois sur une héroïne de chaque genre (M.).

Numéro
$2567


Année
1785

Description

11 vers


Références

Mémoires secrets, XXVIII, 45-46

Mots Clefs
Fantaisie obscène sur Mlle Raucourt et les tribades