Vers sur les voyages aérostatiques

Vers sur les voyages aérostatiques
Ô mes amis, sans être un grand sorcier,
Sans m’élever beaucoup de terre
Et sans affronter le tonnerre,
Je voyage parfois ainsi que Montgolfier.
Je vous en dirai la manière ;
C’est bien aisé, voici comment :
Je prends deux globes par devant,
Deux autres plus gros par derrière,
Je mets le timon en avant
Je glisse dans la barque et je vogue à Cythère.

 

Numéro
$2777


Année
1785

Description

Dizain


Références

F.Fr.13653, p.465

Mots Clefs
Fantaisie gaillarde sur les montgolfières