Sans titre

Or écoutez, petits et grands,

Un des plus beaux événements

Dont il soit parlé dans l’histoire1

Si vous avez peine à le croire,

Richard2, doctement ennuyeux,

En offre un détail à vos yeux.

 

Un Diable revient chez Leleu3,

Un Diable, ce n’est pas un jeu.

Trente cervelles fanatiques

Par trente raisons sans répliques

Ont bien prouvé l’horrible bruit

Que l’on entend toute la nuit.

 

Une vieille, voici le beau,

Vit le Diable qui sur la peau

S’étendait, dit-elle, à son aise.

Jugez qui des deux fut bien aise

Le spectre d’abord la pinça,

La sentit et se retira.

 

Si quelqu’un n’a rien entendu,

C’est que du vin ayant trop bu,

Le sommeil fermait la paupière.

Mais Richard, les Sellier, Gaudière4,

Plus éveillés que l’endormi

Verraient la lune en plein midi.

 

  • 1. Dans une maison de la ville d’Amiens où l’on prétend que le diable revient.
  • 2. Richard, Dominicain avant la dispersion, qui affirme le fait dont il est question.
  • 3. Leleu, possesseur de la maison prétendue infestée par les démons. Ce M. Leleu est contrôleur des droits de M. le duc de Chaulnes sur la chaîne de Picquigny.
  • 4. Témoins qui ont déposé avoir vu et entendu les démons.

Numéro
$6715


Année
1746

Sur l'air de ...
Pendus (Castries)

Description

4 x 6


Références

Mazarine Castries 3989, p.207-09

Mots Clefs
Fait-divers. Dans une maison de la ville d’Amiens où l’on prétend que le diable revient.