Epigramme sur l’opéra-comique des Deux avares

Ce poète haridelle et ce maître Amphion,

Si l’on en croit le dire des ignares,

Eut de génie ample provision ;

Je le veux bien ; point de discussion ;

Ce n’est mon fait ; mais ces deux esprits rares

L’ont si fort épargné dans leur production

Que ce sont eux qui sont les deux avares1.

  • 1. Epigramme sur l’opéra-comique des Deux avares, paroles de M. de Falbaire, musique de M. Grétry.

Numéro
$7690


Auteur
Daresue, peintre

Description

7 vers


Références

F.Fr.13651, p.425

Mots Clefs
Epigramme sur l’opéra-comique des Deux avares, paroles de M. de Falbaire, musique de M. Grétry