Epître au cul de Camargo

Epître au cul de Camargo

A toi, beau cul, qu'une gentille audace

Fait voltiger à mes yeux ébaubis,

Cul que Gruer contemple face à face

Et qu’à l’orchestre ainsi qu’au paradis

Le vieil Rebel voit mouvoir avec grâce,

Cul âcre que Cassini dans peu

Ira lorgner au nombre des étoiles,

Toi que le vol d’une menade en feu

Fait voir déjà sans nuage et sans voile,

Mes yeux t’ont vu, beau cul digne du jour

Où tout produit Terpsicore et l’Amour.

Reçois l’encens que ma main te dispense ;

Cul de Cupis que Voiture eût chanté,

Je te consacre à l’immortalité.

Mais dans la lice un cul rival s’avance

Amour sourit, autour de lui flottant,

Belle Sallé, faites-en voir autant.

A vous sans faute est le prix de la danse.

Numéro
$6134


Année
1732

Description

18 vers


Références

Clairambault, F.Fr.12704, p.259 - Maurepas, F.Fr.12633, p.158

Mots Clefs
Epître au cul de Camargo