Enigme

Enigme1
À la ville ainsi qu’en province,
Je suis sur un bon pied, mais sur un corps fort mince,
Robuste cependant, et même fait au tour.
Mobile, sans changer de place,
Je sers, en faisant volte-face,
Et la robe et l’épée, et la ville et la cour,
Mon nom devient plus comun chaque jour,
Chaque jour il se multiplie
En Sorbonne, à l’académie,
Dans le conseil des rois et dans le Parlement,
Partout ce qui s’y fait, on le voit clairement.
Embarrassé de tant de rôles,
Ami lecteur, tu me cherche bien loin,
Quand tu pourrais peut-être avec un peu de soin
Me rencontrer sur tes épaules2.

 

  • 1. - 25 novembre. M. de Voltaire s’amuse de tout : il ne dédaigne aucun genre ; il embouche avec une égale facilité la trompette et le flageolet. Il court aujourd’hui une énigme sous son nom. Les sociétés de la cour et de la ville s’en occupent. On la propose à deviner successivement à tous les nouveaux venus. La voici (M.).
  • 2. - Le mot de cette énigme est la tête à perruque (M.).

Numéro
$2258


Année
1768

Auteur
Voltaire ?

Description

15 vers


Références

F.Fr.13652, p.149 - Mémoires secrets, IV,154

Mots Clefs
Enigme courant sous le nom de Voltaire