Sans titre

Mais qu'est-ce donc qu'un philosophe? 

Demande-t-on à chaque instant.

Un homme fait de cette étoffe

Est toujours heureux et content, (bis)

Ce nom, qui nous vient de la Grèce,

Est une belle expression,

Car dans son explication,

Je vois l'ami de la sagesse, (bis)

Ah! gardons-nous bien d'y confondre 

Cet homme dur, plein de fierté! 

Son cœur glacé ne peut se fondre 

Aux rayons de la liberté, (bis) 

Farouche égoïste que blesse 

Des vertus, le brillant flambeau,

 Des humains, un pareil bourreau 

N'est pas l'ami de la sagesse, (bis)

Aimer les siens et sa patrie, 

Du bonheur de tous, être heureux, 

D'aucuns maux n'avoir l'âme aigrie, 

Savoir en tout borner ses vœux, (bis) 

De son frère dans la détresse, 

Sans orgueil, être bienfaiteur, 

De la nature aimer l'auteur, 

C'est être ami de la sagesse, (bis)

Soyons donc de cette déesse 

Les partisans, les défenseurs,

 Faisons la guerre sans faiblesse, 

Aux lâches ennemis des mœurs, (bis)

Que notre conduite sans cesse 

Prouve à l'égoïste entêté, 

Qu'un ami de l'égalité 

Est un ami de la sagesse, (bis)

Numéro
$6048


Année
1792

Sur l'air de ...
vaudeville des Visitandines

Description

4 x 8


Références

Barbier-Vernillat, III, 200-01

Mots Clefs
Eloge du philosophe républicain