Extrait du 4ème chant du poème de Voltaire contre Rome.

Extrait du 4ème chant

du Poème de Voltaire contre Rome1
Dans ce jour de tumulte et de sédition
Thémis seule résistait à la séduction ;
La soif de se grandir, la crainte, l’espérance,
Rien n’avait dans ses mains fait pencher la balance ;
Son temple était sans tache et la seule équité
Auprès d’elle en fuyant cherchait sa sûreté.
Il est dans ce saint temple un sénat vénérable,
Propice à l’innocence, au crime redoutable
Qui des lois de son prince et l’organe et l’appui
Marche d’un pas égal entre le peuple et lui ;
Dans l’équité des lois, la sage confiance
Souvent porte à ses pieds les plaintes de la France
Le seul bien de l’État, son ambition ;
Il hait la tyrannie et la rébellion.
Toujours plein de respect, toujours plein de courage,
De la soumission distingue l’esclavage,
Et pour nos libertés toujours prêt à s’armer
Connaît Rome, l’honore et le fait réprimer.

  • 1. Autre titre: Vers sur les affaires du temps

Numéro
$2682


Année
1720 ou/et 1754

Description

18 alexandrins

Notes

Arsenal 2964 donne des indications très différentes. Titre: Vers sur les affaires du temps. Date: novembre 1754. Il s’agit sans doute d’un réemploi.


Références

Clairambault, F.Fr.12695, p.672Q - F.Fr.10475, f°227r - F.Fr.10479, f°396 - F.Fr.13659, p.302 - Arsenal 2964, f°207r

Mots Clefs
Eloge du Parlement, par Voltaire?