A la Dauphine

A la Dauphine
A la Dauphine,
Marchands, pour avoir du débit,
Faites manchon et palatine,
Mettez sur l’enseigne en écrit :
A la Dauphine.

A la Dauphine,
Beaux esprits, faites des chansons ;
Si vous ne payez en farine,
Il faut du moins payer en sons.

A la Dauphine,
Si vous offrez un manuscrit,
Songez que la princesse est fine,
Et que vous n’avez pas l’esprit1,
A la Dauphine.

  • 1. « Elle avait infiniment plus de ressources du côté de l’esprit que la précédente Dauphine. Son éducation, ainsi que celle de toutes les princesses du Nord, avait été très soignée. Outre sa langue naturelle, on lui avait appris la latine, la française, l’italienne, l’histoire, le dessin ; plusieurs autres connaissances d’utilité ou d’agrément étaient entrées dans le plan de ses études, et son avidité extraordinaire de s’instruire lui avait fait faire de grands progrès en tout genre. »(Vie privée de Louis XV.) (R)

Numéro
$1043


Année
1747

Description

3 x 5


Références

Raunié, VII,91-92 - Maurepas, F.Fr.12650, p.37

Mots Clefs
Eloge de la Dauphine, Marie-Josèphe de Saxe,