Noailles

Épigramme sur Noailles et d’Aguesseau
Dieu, protecteur de nos murailles,
Qui viens de nous ôter Noailles
Et son tartufe d’Aguesseau,
Si tu veux finir nos misères,
Refais de La Force un bedeau,
Nous n’aurons plus de vœux à faire.

Le premier est un fanatique ;
Le second, fourbe, haineux, cynique ;
La Force n’est bon qu’à prêcher.
Détruis tous les restes sinistres
Qui font au Régent reprocher
D’avoir choisi de tels ministres.

Numéro
$0253


Année
1718 (Castries)

Sur l'air de ...
Il a battu son petit frère (Castries)

Description

2 x 6


Références

Raunié, III,13 - Clairambault, F.Fr.12697, p.11 - Maurepas, F.Fr.12629, p.220 - F.Fr.15231, f°134r-135r - NAF.2483, p.147 et 154 - Mazarine Castries 3982, p. 275

Mots Clefs
duc de Noailles, d’D'Aguesseau, duc de la Force, disgrâce