Sans titre

Montbarrey, contre son attente
Prince, ministre et grand seigneur,
Rappelle le nain de sa tante
Qu’on appelait Votre Grandeur1.

  • 1. Qu’on se permette de censurer les ministres en place, rien de plus ordinaire, et is doivent s’y attendre. Mais il est bien peu généreux de faire des épigrammes contre ceux qui sont dans la disgrâce : c’est donner des coups de pied au lion terrassé. On vient de commettre cette espèce de lâcheté contre le prince de Montbarrey qui n’était pas un lion. Pour comprendre l’épigramme, il faut savoir que le nom de Votre Grandeur est le titre ironique que sa tante avait contume de donner à un nain qui l’amusait par ses gentillesses (M.).

Numéro
$5574


Année
1781 mars

Description

Quatrain


Références

Correspondance secrète, t.I, p.380-81

Mots Clefs
disgrâce du prince de Montbarrey