Décalogue des Jansénistes

Décalogue des Jansénistes

Un seul Dieu tu adoreras

En hypocrite seulement.

De son amour tu parleras,

Sans l’aimer effectivement.

Chose impossible estimeras

De garder ses commandements.

Jésus Christ mort tu ne croiras

Que pour les élus seulement .

 

Nous sommes libres tu diras

Sans contrainte et non autrement.

Autre grâce tu n’admettras,

Que l’efficace seulement.

La suffisante tu prêcheras

Être une erreur certainement.

 

Le fait du droit distingueras

Sachant bien pourquoi, et comment.

C’est ainsi que tu parviendras

À soutenir adroitement

De l’Augustin des Pays-Bas

Des dogmes et les sentiments.

Quand censuré tu le verras

N’en tiendras compte aucunement.

 

Au Saint Père n’obéiras

Que pour le tromper finement.

De tous les prélats médiras,

S’ils ne sont de ton sentiment.

Par là janséniste seras

Malgré le pape sûrement ;

Et formulaire ne signeras,

Qu’en te parjurant hardiment.

 

Morale austère prêcheras,

Mais pour les autres seulement.

Bonne chair [sic], mis en secret feras

Feignant de vivre sobrement.

Mine dévote affecteras,

Prenant ton divertissement.

Les pêchés que commettras

Tiendras cachés soigneusement.

 

Orgueilleux toujours seras

Sous un modeste vêtement.

Le peu de bien que tu feras

Publieras partout hautement.

Vos seuls livres tu vanteras

Comme écrits divinement.

Des orthodoxes tu diras

Qu’ils sont faits pitoyablement.

 

Aux bénéfices aspireras

Te déguisant adroitement.

Les usuriers détesteras

Mais ce sera à ton escient.

Jamais offense ne voudras

Pardonner sans déguisement.

 

De Calvin grande estime auras

Et de Luther pareillement.

Entre vous tu reconnaîtras

Qu'on est de même sentiment :

Mais pourtant tu ne le diras,

Qu’à vos mais secrètement.

Réformé comme eux te diras

Sans l’être aucunement.

 

Par dessus tout tu détruiras

L’usage du saint sacrement ;

Et en ce mystère tu croiras

Tout au plus fort douteusement.

Les pénitents rebuteras

En les traitant cruellement.

Les confesseurs obligera

à révéler impunément.

 

La Vierge tu invoqueras

Et nul des saints pareillement.

Du rosaire tu te moqueras,

Du scapulaire également.

Conception rejetteras,

Assomption semblablement.

Des indulgences tu te riras,

Comme d’un vrai amusement.

 

En faisant ainsi tu seras

Vrai Tartufe au commencement :

De Tartufe tu deviendras

Janséniste des plus ardents.

Du jansénisme descendras

Au calvinisme en peu de temps. 

 

Du calvinisme tomberas

Dans l’athéisme sûrement.

C’est où le train que tu tiendras

Te conduiras tranquillement

Jusqu’à la fin ; et tu mourras

Sans foi, sans dieu, sans sacrement.

Numéro
$8232


Description

12 x 8

Notes

Autre version : $6286


Références

académie de Lyon, MS 156, f°6r-7v

Mots Clefs
Jansénisme, Décalogue des Jansénistes