sans titre

Que dans vos yeux Jansénius

Trouve de fortes armes !

Que la Bulle Unigenitus

Tient peu contre vos charmes !

Que pour vous, Iris, de bon cœur

Je me fais janséniste ;

Mais ayez pour moi la douceur

D’une âme moliniste.

 

Je vois l’amour armé de traits

Qui vous suit à la trace,

De votre air vif, brillant et frais

La grâce est efficace.

Je soutiendrai ce dogme-là

Même en thèse publique,

Quand on devrait chez Loyola

M’appeler hérétique.

 

Croyez-moi, fuyez les amants

Qui sont d’une autre secte1.

Ne lisez pas leurs mandements,

Leur doctrine est suspecte.

Quant à moi, je ne croirai rien

Sous votre aimable empire,

Si votre agréable entretien

A mon cœur ne l’inspire.

 

Je soutiendrai vos doux appas

En docteur de Cythère,

Contre eux on ne me verra pas

Signer le Formulaire ;

Et si jamais votre courroux

Me condamne ou m’exile,

Je n’en appellerai qu’à vous,

Point au futur concile.

 

N’allez pas, comme avec Quesnel,

En casuiste légère,

Me faire un procès criminel,

Je crains votre colère ;

Pour mes tendres réflexions,

Quelle heureuse fortune

Si de cinq propositions

Vous en acceptiez une.

 

Je suis prophète, belle Iris,

Mon nouveau jansénisme

Va gagner la cour et Paris,

C’est fait du molinisme.

Ces docteurs à vos agréments

Ne savent pas répondre

Et vos yeux sont des arguments

Qui peuvent les confondre.

 

On voit en vous, de Port-Royal

Ressusciter l’élite

Vous avez l’esprit de Pascal

Et d’Arnauld le mérite.

On peut exalter vos attraits

Sans craindre l’hyperbole,

Et j’estime plus vos essais

Que ceux du grand Nicole.

 

 

  • 1. Ce couplet ne se trouve que dans BHVP, MS 559.

Numéro
$5758


Année
1786

Description

3 x 8


Références

Maurepas, F.Fr.12631, p.251-52 -Arsenal 8°T4952 (imprimé) -  BHVP, MS 559, f°13r-14r - BHVP, MS 703, f°43r-44r - BHVP, MS 705, p.219-22 - La Harpe, CL, t.V, p.115

Mots Clefs
couplets que M. le duc de Nivernois fit pour une dame fort jolie qui se piquait d’être janséniste.